Poincaré passeur de science

(Actualités BibNum 28 mars 2011) Henri Poincaré donne des conférences à l’École supérieure des postes et télégraphes en mai-juin 1908, dans lesquelles il expose les dernières avancées de la télégraphie sans fil, domaine alors en plein essor suite à la découverte des ondes radio hertziennes en 1888. La T.S.F. aura ses premières applications dans la sécurité des bâtiments marins.
Poincaré se montre intéressé, en tant qu’ingénieur de formation, aux derniers développements pratiques de cette technique (transmetteur à arc notamment), et les faisant partager à son auditoire.
Il se montre aussi acteur des développements théoriques, et applique aux équations du transmetteur radio les conditions de stabilité des cycles-limites qu’il a données dans ses Méthodes Nouvelles de la Mécanique Céleste en 1892 (qu’il avait alors données pour établir la stabilité des trajectoires des planètes).
C’est donc un Poincaré à la fois ingénieur et mathématicien qui apparaît à la lecture de ces conférences de 1908, récemment remises en lumière par J.M. Ginoux.

Pour aller plus loin :

→ L’analyse BibNum du texte de Poincaré par J.M. Ginoux.

Un résumé de cette analyse (applications de la TSF à la sécurité des paquebots, avantages de la T.S.F. par rapport à la télégraphie par signaux lumineux) sur le blog d’A. Moatti.

(rétrolien : le site de l’IHP Institut Henri Poincaré référence l’article BibNum parmi ses actualités, lien)

TSF

Les conférences de Poincaré sur la T.S.F.

Auteur :

Henri Poincaré (1854-1912) – mathématicien et physicien français.

Auteur de l’analyse: Jean-Marc Ginoux Maître de conférences en Mathématiques Appliquées, Docteur en histoire des sciences

Publication :

Revue La Lumière électrique, tIV, 2e série (n°52, 26 décembre 1908), p. 387-393.

Année de publication :

1908

Nombre de pages :

7

Résumé :

Poincaré s’est intéressé aux premiers dispositifs de transmission d’ondes radio, dit « émetteurs à arc », permettant de convertir une source de courant continu en un signal électromagnétique. La première application de la T.S.F. sera la sécurité maritime (radios dans les navires).

Source de numérisation :
CNAM/ CNUM (Conservatoire national des arts et métiers)

Henri Poincaré donne des conférences à l’École supérieure des postes et télégraphes en mai-juin 1908, dans lesquelles il expose les dernières avancées de la télégraphie sans fil, domaine alors en plein essor suite à la découverte des ondes radio hertziennes en 1888. La T.S.F. aura ses premières applications dans la sécurité des bâtiments marins.
Poincaré se montre intéressé, en tant qu’ingénieur de formation, aux derniers développements pratiques de cette technique (transmetteur à arc notamment), et les faisant partager à son auditoire.
Il se montre aussi acteur des développements théoriques, et applique aux équations du transmetteur radio les conditions de stabilité des cycles-limites qu’il a données dans ses Méthodes Nouvelles de la Mécanique Céleste en 1892 (qu’il avait alors données pour établir la stabilité des trajectoires des planètes).
C’est donc un Poincaré à la fois ingénieur et mathématicien qui apparaît à la lecture de ces conférences de 1908, récemment remises en lumière par J.M. Ginoux.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *